Rencontre Nouvelle Donne Gironde

C’est la rentrée ! Nous invitons les adhérents et sympathisants de tous les départements la Nouvelle Aquitaine à participer à la prochaine rencontre Nouvelle Donne en Gironde :

samedi 2 septembre 2017
de 14h00 à 17h00

Salle Robespierre
41 rue Dourout à Talence
(plan)

Ordre du jour

> 13h00-14h00 : auberge espagnole (salé ou sucré, chacun apporte ce qu’il veut) et accueil des adhérents et sympathisants. Si vous n’êtes jamais venu(e), profitez-en pour venir discuter autour d’un verre avant le début de la réunion.

> 14h00-17h30 (avec une pause !) :

  • retour sur les législatives
  • les mobilisations de septembre : Loi Travail…
  • l’avenir de Nouvelle Donne : préparation des Journées Nationales des 16 et 17 septembre à Paris, où ce thème sera débattu
  • l’Europe : le projet de Route73, les propositions pour construire une Europe sociale
  • la vie du CL (= Comité local)
  • questions diverses
Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Mobilisation jeudi 21 septembre 2017

Nouvelle Donne Gironde appelle à la mobilisation :

Jeudi 21 septembre à 11h30

Place de la République à Bordeaux
(cherchez les drapeaux fuchsia)

Cette semaine en effet, le président de la République va signer les ordonnances qui vont modifier le code du travail. L’équilibre juridique des relations entre les salariés et les employeurs va être changé dans le sens d’une plus grande liberté d’action pour les employeurs vis-à-vis de leurs salariés.

Pour Nouvelle Donne, ces textes mènent à une vraie régression et sont le fruit d’une opinion que nous contestons : celle selon laquelle les entreprises devraient supporter le minimum de contraintes possibles pour que leur activité et leur rentabilité augmentent, ce qui serait à terme bénéfique à l’emploi.

Depuis plus de trente ans, régulièrement, en France comme à l’étranger, ce type de mesures a été pris ; les conventions collectives ont été systématiquement revues « à la baisse » sans que cela freine la montée du chômage ni l’augmentation de la précarité. Au contraire, la situation de chômage, contre laquelle nos dirigeants n’ont pas osé prendre les mesures adéquates, maintient un rapport de force défavorable aux salariés dans leurs relations de travail.

Pour Nouvelle Donne, il existe d’autres solutions – beaucoup plus efficaces – à mettre en place pour lutter contre le chômage de masse. Pour n’en citer que trois :

Soyons tous mobilisé(e)s ! Nous sommes responsables de ce que nous faisons, mais aussi de ce que nous laissons faire.

Nouvelle Donne Gironde

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Une ambition européenne pour 2019 ? CR des journées de Louvain-la-Neuve

Les 1er et 2 juillet 2017, quelques membres de Nouvelle Donne, dont Nicole Lozano (présidente) et Pierre Larrouturou (porte-parole), ont répondu à l’invitation de l’Association des Amis de Franck Biancheri et sont allés aux deux journées de Louvain-la-Neuve. Le but de ces journées étaient de provoquer la rencontre entre mouvements politiques et associations pro-européennes, afin de créer une dynamique positive en vue des élections européennes du printemps 2019. Il serait injuste d’oublier l’accueil chaleureux de nos hôtes belges. Qu’ils en soient ici à nouveau remerciés !

L’association organisatrice a fait son propre compte-rendu accessible sur le site ici. En ce qui concerne Nouvelle Donne, vous pouvez découvrir tout particulièrement l’intervention de Pierre Larrouturou lors du panel politique le samedi et le compte-rendu de l’atelier sur une « Europe sociale » animé par Cyril Mouquet (Bordeaux).

Cyril Mouquet lors de l’atelier sur l’Europe sociale, le dimanche à Louvain-la-Neuve.

Un premier texte avait été envoyé et publié avant ces journées au nom de Nouvelle Donne (ici)

(suite…)

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Aux quatre vents du monde : sortir le monde du pot au noir

Mireille Delmas-Marty, Aux quatre vents du monde, Seuil, 2016, 140 pages

Mireille Delmas-Marty nous propose dans ce livre une lecture humaniste du droit tel qu’il devrait se développer à toutes les échelles géographiques. Ses réflexions s’ouvrent sur des dispositions politiques (au sens le plus large et noble du terme) qui ne peuvent que ravir les adhérents et sympathisants de Nouvelle Donne. Puisse ce court résumé vous inciter à lire ce beau livre !

I) La thèse et la forme

Mireille Delmas-Marty file la métaphore, tout au long de son livre, d’un monde et une humanité embarqués sur un océan déchaîné, aux vents contraires et qui risquent d’être bloqués dans le pot au noir. Cette image des vents lui permet de montrer que des forces parfois contraires, parfois cohérentes, créent un univers de possibles dans lequel la politique à toutes les échelles peut et doit s’insérer.

Reprenant une idée déjà décrite dans des ouvrages précédents, elle dénonce l’avènement d’une « société de la peur et du contrôle permanent ». Juriste, elle fait « le pari que le droit peut contribuer à protéger le souffle qui nous maintiendrait en vie sans réduire la vie à la survie de l’espèce humaine. » Humaniste, elle « fait appel aux forces imaginantes du droit, non pour augmenter la densité normative, mais pour l’adapter aux dynamiques sociales actuelles en élargissant nos représentations des systèmes juridiques. »

Elle reprend le thème de l’anthropocène pour montrer le « développement sans précédent des interdépendances planétaires ». Elle ne renie pas pour autant le rôle central de l’humanité. Elle souhaite « humaniser la mondialisation : résister à la déshumanisation, responsabiliser les acteurs, anticiper les risques à venir. »

Elle défend l’idée que le danger climatique est une chance (ultime ?) pour l’humanité : « Si le dérèglement climatique fait naître un sentiment de responsabilité suffisamment puissant pour provoquer le sursaut nécessaire, c’est bel et bien une chance pour l’humanité. »

(suite…)

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Euro, monnaies locales & démocratie

Nouvelle Donne Gironde vous invite à un débat animé par Maria Zei :

Euro, monnaies locales & démocratie

Vendredi 7 juillet
de 18h30 à 21h

Salle de l’Athénée municipal de Bordeaux

Avec

Nino Galloni, économiste italien,
élève de Federico Caffé (référence post-keynésienne en Italie),
président et fondateur du « Centre d’études monétaires » (italien),
membre du collège des maires de l’INAIL (Institut de prévoyance publique italien),

Massimo Amato, chercheur au CNRS,
professeur à l’université Bocconi de Milan,
a contribué à la création d’une monnaie locale
avec la mairie de Nantes (le SoNantes),

&

Antoine Courjaud, Nouvelle Donne 33, SEL, monnaies locales.

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Route 73 : la société civile pour une Europe démocratique

Peut-on réellement construire une Europe démocratique à partir d’élections qui se déroulent dans un cadre national ? Faut-il laisser l’initiative des campagnes politiques européennes, paradoxalement, aux mouvements nationalistes d’extrême-droite ? C’est à partir de ces interrogations que plusieurs associations ont agrégé leurs efforts et leurs idées pour créer une rencontre européenne.

Suite à la rencontre avec Marie-Hélène Caillol et Marianne Ranke-Cormier, plusieurs adhérents de Nouvelle Donne Gironde se sont investis dans cette action en faveur de la démocratisation de l’Union Européenne. De quoi s’agit-il ?

Le samedi 1er juillet et dimanche 2 juillet 2017, à Louvain-la-Neuve (Belgique), organisations associatives et politiques se rencontreront, débattront et innoveront pour construire des projets concrets afin que pendant les deux prochaines années surgissent des mouvements supranationaux en mesure de présenter des programmes aux élections européennes de 2019.

L’actualité britannique offre une opportunité politique : « Nous défendons l’idée que, lors de la prochaine élection européenne en 2019, les 73 sièges britanniques au Parlement européen soient réservés à des représentants européens. Au lieu de les supprimer ou de les distribuer, l’idée de les ouvrir à des représentants européens, élus sur base trans-européenne – et non nationale, est politiquement prioritaire. Nous partageons cette perspective enthousiasmante et souhaitons faire en sorte que les citoyens soient prêts et que l’offre politique adéquate soit disponible. Nous rassemblons la société civile en faveur d’une démocratie européenne pour une action efficace et résolue à l’opportunité de démocratisation qui nous est concrètement offerte aujourd’hui. »

(suite…)

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Pour une nouvelle donne démocratique

Renouveler la démocratie, c’est :

  • renouveler les têtes en mettant en place le non cumul strict des mandats et en créant un vrai statut de l’élu qui rende les fonctions électives accessibles à tous et qui permette de retrouver plus facilement un emploi après un mandat.
  • renouveler les pratiques politiques avec des élus qui publient leur agenda et en particulier leurs contacts avec les lobbys, et par exemple des députés qui confient leur « réserve parlementaire » à des citoyens tirés au sort qui affecteront cette somme à des projets utiles pour leur circonscription en dehors de tout clientélisme.
  • mettre la question des institutions au cœur des priorités en créant une assemblée constituante qui planchera sur une VIe République.
  • renouveler les modes de prises de décision (jury citoyen « formé », débats démocratiques nationaux sur des sujets épineux comme l’euthanasie suivis d’un référendum, réforme des modes de scrutin, introduction de la proportionnelle…).

Avec Macron, les têtes vont se renouveler mais seulement partiellement, et les députés élus, devant tout à Macron, resteront bien dans le rang. On va simplement remplacer une élite par une autre élite.
Avec Macron, la question des institutions ne sera pas du tout abordée ; la « monarchie présidentielle » lui convient parfaitement.
Avec Macron, les prises de décision vont rester verticales (peut-être avec beaucoup de battage médiatique pour faire croire que ce n’est pas totalement le cas).

Bref, en votant Nouvelle Donne les 11 et 18 juin, vous voterez vraiment pour un renouvellement de la démocratie.

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Nouvelle Donne dans la 1re circonscription de la Gironde

Thérèse Claise et son suppléant Nicolas Pereira (tête de liste aux élections régionales de 2015 pour la Nouvelle Aquitaine) portent le programme de Nouvelle Donne dans la 1e circonscription de la Gironde.

Thérèse Claise, 71 ans, impliquée dans la création d’une coopérative d’habitants sur Bordeaux Nord et dans les réseaux réciproques d’échange et de savoirs

Nicolas Pereira, 25 ans, fondateur d’une startup innovante, spécialiste des énergies renouvelables dans les pays en voie de développement

(suite…)

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Nouvelle Donne dans la 2e circonscription de Gironde

Alexis Azoulai et son suppléant Cyril Mouquet portent le programme de Nouvelle Donne dans la 2e circonscription de la Gironde aux élections législatives de juin 2017.

(suite…)

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Nouvelle Donne dans la 3e circonscription de la Gironde

Alain Perrier et sa suppléante Sylvie Keller portent le programme de Nouvelle Donne dans la 3e circonscription de la Gironde.

(suite…)

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter