Nouvelle Donne dans la 7e circonscription de la Gironde

Maria Zei-Christiany et son suppléant Paul Agius portent le programme de Nouvelle Donne dans la 7e circonscription de la Gironde aux élections législatives de juin 2017.

Maria ZEI-CHRISTIANY :

Je suis engagée depuis des années pour le « bien commun » et pour une vraie vie citoyenne, active et consciente dans ses multiples dimensions : questions LGBT, référendums pour l’eau publique, conférences sur l’économie, le travail, l’histoire, les questions énergétiques, la justice, les crimes d’état et les services secrets, la criminalité et la mafia, les questions européennes, les monnaies locales, les villes en transition, l’holacratie, etc.

Je me suis toujours battue, que ce soit en Italie, en France, en Europe, pour aider les citoyens à reprendre en main leur vie  : avec le meetupparis et Newropeans, depuis 2007 jusqu’à maintenant, et, actuellement, au Comité local Nouvelle Donne Gironde.

Tout ce qui se passe au niveau géopolitique international nous affecte au plan local individuellement. Aux problèmes actuels, il y a plusieurs responsables qui persévèrent dans ce système, mais il y a aussi d’autres solutions à apporter ! C’est à nous de les proposer, pour pouvoir les mettre en pratique, et pas seulement à ceux qui pour l’instant mènent ce monde ! C’est sur tous les plans qu’il faut agir : local et global, dans un contexte de contraintes environnementales accrues. Il faut toujours avoir à l’esprit l’intérêt du plus grand nombre (le 99 % est souvent évoqué).

Je voudrais apporter ma contribution pour créer en France un grand mouvement citoyen, qui puisse interagir avec les autres mouvements en Europe et dans le monde, dans le but de reprendre en main tous ensemble notre vie. Sur le train à grande vitesse dans lequel nous sommes plusieurs milliards d’individus fonçant droit au mur, il faut reprendre les commandes pour changer de direction et s’orienter vers notre but : l’intérêt collectif.

Depuis le début du XXe siècle, tout s’est accéléré de manière exponentielle, et pourtant les meneurs actuels restent constamment dans un paradigme vieille donne.

Je souhaite apporter l’expérience acquise à travers ma participation à différents mouvements citoyens (meetup pour l’Italie, Nouvelle Donne pour la France, Newropeans au niveau européen) pour que l’on puisse avancer et incarner vraiment une Nouvelle Donne.

Avec le comité local Nouvelle Donne Gironde, j’ai organisé fin 2016 et début 2017 des rencontres sur l’Europe et la démocratie (lien février 2017, lien avril 2017, pour accompagner le développement du projet pour une reprise en main du pouvoir démocratique de citoyens européens lancé par Marie Helen Caillol (LEAP2020) et Marianne Ranke Cormier (AAFB).

Paul AGIUS (suppléant) :

63 ans, né à Tunis dans une famille d’origine maltaise, marié, 5 enfants. Retraité depuis 2014, après une formation en « sciences économiques » et pas mal d’années passées dans le secteur bancaire.

Depuis 1990, j’ai été convaincu de la justesse des idées développées par Pierre Larrouturou, à savoir que le chômage de masse étrangle les possibilités de hausse des revenus, de résorption de la précarité, et une évolution saine de nos sociétés, que ce soit au plan économique ou au plan démocratique. Que le chômage ne se résoudra pas par une croissance qui n’existe plus, mais par un changement profond de nos modes de travail. Que ces changements de mode de travail seront bénéfiques pour les entreprises elles-mêmes, en améliorant leur efficacité, et pour leurs dirigeants et salariés, en leur donnant de nouveaux espaces pour leur vie sociale, familiale et culturelle.

J’ai adhéré à Nouvelle Donne en 2013, organisé son démarrage en Gironde, après avoir depuis 1990 participé à la plupart des structures qui défendaient ce projet, dans le cadre associatif ou politique.

Je constate qu’aujourd’hui les idées que nous défendons commencent à émerger tout doucement. Cela apporte à Nouvelle Donne un appui pour affirmer plus que jamais ses propositions, qui sont les seules pour le moment à pouvoir apporter un diagnostic juste et des réponses adaptées aux maladies qui minent notre pays à travers la souffrance de tant de nos concitoyens.

Nouvelle Donne se doit de trouver des espaces médiatiques, pour faire entendre son programme, et le relayer sur le terrain à tous ceux qui sont convaincus que la prospérité de nos sociétés passe impérativement par une meilleure solidarité, et non par le règne du chacun pour soi.

La diffusion de nos idées, pour qu’elles soient enfin appliquées et permettent un vrai recul du chômage, nous imposent de passer par les scrutins nationaux. Les législatives seront pour Nouvelle Donne l’accélérateur de notre présence dans le paysage démocratique.

Je souhaite participer à cette action et porter devant les citoyens nos convictions mises en forme dans notre programme.

Programme Nouvelle Donne

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter