Nous sommes jeunes militants à Nouvelle Donne et résolument européens… mais pourquoi ?

Les membres du groupe Nouvelle Donne Campus ont rédigé ce texte en août 2018.

Les principales instances de l’Union européenne se sont éloignées de ses habitants et sont devenues inefficaces face aux enjeux modernes tels que le dérèglement climatique, la crise humanitaire migratoire, la montée des inégalités… Elles sont dominées par le néo-libéralisme et la technocratie, cela n’a pas toujours été, et c’est réversible. Mais pour nous, l’existence de l’Union Européenne est une chance : la quitter serait une erreur ! Son modèle de coopération entre pays exprimé dans sa devise « Unie dans la diversité » est unique et se doit d’être préservé.

L’Union Européenne est récente. Elle a permis la coopération après la destruction menée par les deux guerres mondiales. Les plus jeunes d’entre nous ont ainsi pu grandir dans la paix et la prospérité. Depuis presque 70 ans, le continent européen est devenu un espace de paix ! Nous avons connu l’abondance, l’ouverture aux pays voisins, alors qu’il y a moins d’un siècle, nos pays se déchiraient. L’aventure de la construction européenne a pu commencer grâce à un mélange de courage politique et d’inventions institutionnelles : il est plus que jamais nécessaire de les retrouver. À Nouvelle Donne, nous considérons que l’Union Européenne doit être non pas un carcan dans lequel nous serait imposé le néo-libéralisme, mais un espace de créativité pour sortir des crises économiques, sociales, environnementales.

Nous, jeunes générations, avons eu de la chance mais cela peut ne pas durer.

Le XXE siècle fut le siècle des guerres et de l’horreur humaine, le XXIE siècle peut être tout aussi inhumain car, avec le dérèglement climatique, c’est toute notre société qui risque de disparaître, et nous avec… La mondialisation et la puissance de la finance sont tout aussi dangereuses : elles alimentent la crise climatique, détruisent la solidarité, au profit de la concurrence et de la prédation. La logique du profit économique et financier ne peut plus dicter les décisions politiques !

Tout cela ne résulte que des choix pris par nos élus, ceux que nous avons choisis et que maintenant nous subissons. Alors, nous, à Nouvelle Donne, nous ne souhaitons pas rester spectateurs de ce naufrage. Une vraie majorité progressiste, humaniste et solidaire doit émerger sur notre continent. Ne laissons pas la place aux néo-nationalismes qui se nourrissent des peurs et des inactions.

Nous voulons une autre Europe, plus solidaire, plus fraternelle et réellement démocratique ; une Europe porteuse d’espoir pour les peuples. Quitter l’UE serait une erreur, et se désintéresser de la prochaine élection une erreur plus grande encore, alors que le parlement européen est la seule instance de l’UE dont les membres sont élus au suffrage universel direct, et dont le rôle s’est accru ces dernières années.

Nous ne sommes ni utopistes ni idéalistes, mais résolument réalistes.

Réalistes car l’Union Européenne est pour nous la bonne échelle afin d’agir collectivement et rapidement :

  • pour lutter contre les inégalités à l’échelle du continent (dumping social…) ;
  • pour lutter efficacement et sur le long terme contre le dérèglement climatique et les problèmes environnementaux, en particulier grâce au Pacte Finance-Climat, montrant ainsi qu’un modèle européen peut fonctionner et servir d’exemple au reste du monde ;
  • pour apporter une réponse humaine et fraternelle aux migrants ;
  • pour mettre en avant nos valeurs sociales et démocratiques face au reste du monde et face à la mondialisation.

Pour nous, pour demain : en 2019, sur l’Europe, reprenons la main !

Contacts : campus[at]nouvelledonne.fr / Facebook : Nouvelle Donne Campus / Twitter : @ND_Campus

Share on FacebookEmail to someoneTweet about this on Twitter