Nouvelle Donne Gironde condamne les violences racistes commises à Bordeaux

Beaucoup d’abstentionnistes, et même beaucoup de votants, pensent que leur vote ne sert à rien et ne se transforme pas en action concrète. La réalité nous montre le contraire.

Depuis plusieurs années, et particulièrement ces derniers mois pendant la campagne électorale, le discours raciste de recherche de boucs-émissaires (l’Autre, l’Étranger), toujours responsables de nos problèmes, a envahi l’espace médiatique. Le score réalisé par l’extrême-droite à l’élection présidentielle et l’entrée de 89 députés du Rassemblement National à l’Assemblée nationale ont bien des conséquences immédiates : c’est le passage à l’acte de militants et sympathisants décomplexés qui laissent libre court à leurs pulsions primaires. Une mauvaise nouvelle pour notre démocratie déjà branlante.

Nous condamnons les violences verbales et physiques des groupes d’extrême-droite survenues ces dernières semaines et ces derniers jours à Bordeaux. Nous soutenons les habitants du quartier de Saint-Michel, qui en ont été la cible dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Nous soutenons également toutes les démarches collectives et associatives qui permettront de combattre ces violences et de sanctionner les auteurs et les organisations qui les encouragent dans cette voie.

Avec d’autres partis, associations et collectifs, avec les habitants, nous participerons à la marche du vendredi 1er juillet à 18h00, place Meynard à Saint-Michel.

Venez nombreuses et nombreux pour manifester votre attachement aux valeurs républicaines et humanistes.

👉 Plus d’infos dans ce communiqué publié sur la page Facebook de SOS Racisme Gironde

Nouvelle Donne Gironde a retiré ses candidats et soutient les candidats NUPES

Nouvelle Donne a décidé d’apporter son soutien actif à la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES). Ses candidats titulaires aux législatives se sont retirés au profit des candidats investis par la NUPES. 

Depuis cinq ans, Nouvelle Donne a travaillé sans relâche à l’unité de la gauche écologique et sociale et a suivi cette ligne avec cohérence et détermination à toutes les élections.

Nouvelle Donne salue les efforts qui ont été faits depuis le 10 avril pour que la gauche se présente unie aux législatives. La démarche est sans aucun doute un succès. Le rassemblement du pôle écologiste, du PS, du PCF et de l’Union populaire sous la bannière de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale fait naître l’espoir de changer la donne à l’Assemblée nationale et de permettre une cohabitation au lendemain du 19 juin.

Pour Nouvelle Donne, une victoire aux législatives permettra, après une ère de néolibéralisme désastreused’agir pour la justice sociale et la transformation écologique. Face à l’urgence écologique, sociale et démocratique, il n’est pas envisageable que le président nouvellement réélu conserve sa majorité.

Par conséquent, Nouvelle Donne a retiré ses 60 candidats titulaires et a appelé ses militants et sympathisants à soutenir les candidates et candidats de la NUPES. En Gironde, Nouvelle Donne a retiré 10 candidats qui auraient dû être présents dans 7 circonscriptions sur 12  : Aline Mouquet dans la première circonscription (présidente de Nouvelle Donne), Cyril Mouquet dans la 2ème circonscription, Anne Poulain Romanet et Paul Agius dans la 3ème circonscription, Zélia Génissel dans la 4ème, Cécile Chaunier dans la 6ème, Patrick Garcia et Dominique Badet dans la 8ème, Anne Couvez et Alain Perrier dans la 9ème circonscription.

Si notre parti n’est pas encore un partenaire national pleinement membre de la NUPES, nous agissons déjà sur le terrain pour sa victoire en soutenant les candidats NUPES de Gironde et en participant activement à la campagne dans les circonscriptions.

Les 12 et 19 juin : aucune voix ne doit manquer pour donner à la NUPES une majorité !

Législatives en Gironde : Nouvelle Donne présente ses candidats

Alors que le pouvoir en place, comptant sur les stupeurs successives provoquées par la pandémie et la guerre en Ukraine, utilise la stratégie du choc pour mieux faire passer ses réformes structurelles en faveur d’un monde néolibéral, Nouvelle Donne en Gironde continue de se battre pour une société où on sait que la solidarité est plus efficace, plus solide, plus inventive que le monde de compétition et de concurrence rêvé par la droite.

Les élections législatives sont un moment essentiel de notre vie démocratique : en cas de victoire de la gauche, nos élus Nouvelle Donne pèseront pour que les solutions que nous préconisons soient au cœur de la mandature ( https://www.nouvelledonne.fr/programme-de-nouvelle-donne/ ). En cas de victoire de la droite néolibérale ou conservatrice, elles et ils seront des acteurs déterminés d’une opposition qui plus que jamais devra faire un travail de contre-propositions, mais aussi de vigilance et de lanceurs d’alerte envers nos concitoyens.

Dans tous les cas, les députés Nouvelle Donne ne seront pas des députés godillots : conscients de la nécessité de remettre le pouvoir législatif au cœur de la République, ils seront toujours le rouage indispensable entre le peuple qu’ils représenteront et le pouvoir gouvernemental.

Depuis des années, les adhérents Nouvelle Donne militent, localement et nationalement, pour un rassemblement des gauches et des écologistes afin de donner toutes leurs chances à nos programmes qui convergent pour 80 % de leurs propositions. C’est dans cet état d’esprit que les candidatures Nouvelle Donne de Gironde sont aujourd’hui officialisées : en cas de rassemblement, nous saurons travailler de concert, pour une victoire commune. Les prochains jours détermineront donc la bonne volonté de chacun à rallier ces espoirs portés par plus de 80 % des électeurs de la gauche et des écologistes.

Nous vous présenterons plus en détail nos candidats sur notre site https://nouvelledonne-gironde.fr/. Comme lors des élections précédentes, leurs candidatures ont été validées par un jury de nos adhérents tirés au sort. Ce travail démocratique au sein de Nouvelle Donne se poursuit et d’autres noms émergeront dans les jours à venir. À l’heure actuelle, pour la Gironde, il s’agit de : Cécile Chaunier, Anne Couvez, Aline Mouquet, Anne Romanet, Maria Zei, Paul Agius, Dominique Badet, Patrick Garcia, Cyril Mouquet, Alain Perrier.

Pierre Larrouturou à Bordeaux le 1er décembre

mercredi 1er décembre à partir de 19h30
à l’Athénée municipal de Bordeaux

Climat, emploi, démocratie : Pierre Larrouturou sera présent pour débattre ensemble des propositions de Nouvelle Donne pour 2022, dans le cadre de sa candidature au sein de la Primaire Populaire.

Mais les mesures nécessaires ne pourront être mises en œuvre si la gauche écologiste et sociale est dispersée à l’élection présidentielle comme aux législatives. Pour gagner en 2022, il est nécessaire de créer dès maintenant une dynamique de rassemblement. C’est aussi à cela que travaille Nouvelle Donne, et c’est un point essentiel que nous aborderons le 1er décembre.

Régionales en Nouvelle-Aquitaine : les égos avant l’union !

Nous, adhérents de Nouvelle Donne en Nouvelle Aquitaine, constatons avec déception et colère que les deux forces principales de la gauche et de l’écologie n’ont pas su s’entendre sur l’union pour le 27 juin. 

Cette union, nous l’appelions de nos vœux dès le premier tour

Défendant l’idée que le social et l’écologie sont deux facettes d’une même question, nous dénonçons ce jeu partisan qui affaiblit des combats qui ne peuvent être victorieux que s’ils sont communs. Les enjeux sont bien trop graves pour que des logiques « vieille donne » l’emportent, laissant la place à des combats de coqs aux dépens des victimes environnementales et économiques que crée la politique néo-libérale. 

Cette défaite de la pensée politique s’ajoute à la crise démocratique qui se confirme avec la gigantesque abstention du 20 juin. Il eût fallu y répondre avec la rigueur et le courage nécessaires. Cela n’a pas été le cas. 

Pour toutes ces raisons, nous ne soutiendrons officiellement aucune des listes pour le second tour. Seule l’union aurait eu notre approbation.

Départementales en Gironde : Nouvelle Donne participe à l’union

Fidèle à sa stratégie d’union depuis 2017, Nouvelle Donne Gironde s’engage avec les candidats de rassemblement de la Gironde en Commun et Jean-Luc Gleyze pour les élections départementales des 20 et 27 juin 2021.

Malgré les contraintes budgétaires sévères imposées par l’État, le Département joue un rôle de premier plan pour faire vivre les solidarités humaines et territoriales. Dans le mandat qui se termine, la majorité départementale a su maintenir un niveau d’exigence et une capacité d’innovation remarquables.

Nouvelle Donne apporte son concours pour poursuivre cette action avec Aline Mouquet, co-présidente de Nouvelle Donne, remplaçante dans le canton de Bordeaux-4, et Paul Agius, référent du comité local de Gironde, remplaçant dans le canton de Talence/Bègles. Les enjeux seront de maintenir et de renforcer la proximité entre les citoyens et les élus, de répondre à la problématique du changement climatique en impulsant la transition vers une vie plus saine et plus équilibrée, et d’affronter les mutations sociales et les défis démocratiques auxquels le Département, ses territoires et ses habitants devront faire face durant les six années à venir.

De ce scrutin dépendront la poursuite et l’amplification des actions d’aide et de solidarité envers les jeunes, les plus précaires, les personnes handicapées, les personnes âgées, l’équilibre entre les zones rurales et les grandes villes, le développement concerté des infrastructures, et la nécessaire préservation du climat. Nouvelle Donne Gironde entend bien y contribuer.

Rencontres Nouvelle Donne Gironde

La situation sanitaire nous amène à faire nos réunions mensuelles en visioconférence. Pour y participer, contactez-nous à l’adresse suivante : gironde@nouvelledonne.fr.

Nous discutons actuellement avec tous les partis de gauche et écologistes localement en vue de rassembler les forces le plus largement possible. Pour nous, les échéances de 2021 (élections départementales et régionales) ne doivent pas être pour les partis l’occasion de se compter mais de travailler ensemble à un projet commun pour le département ou la région. Plus que jamais, la crise économique et sociale, la crise démocratique, sans oublier le défi climatique, dont les conséquences vont très vite devenir dramatiques dans les prochaines décennies, doivent nous amener à prendre nos responsabilités. Il est essentiel que les forces de gauche écologistes se donnent les moyens d’être en mesure de proposer les changements nécessaires pour permettre à chacune et chacun de vivre dignement. 2022 commence en 2021 !

Vous êtes intéressé.e par cette démarche ? Rejoignez-nous, contactez-nous ! Plus nous sommes nombreux, plus nos idées pèseront !

Baisse en bourse ? Faites monter la cote de Nouvelle Donne !

La bourse a baissé de 30 %. Il est fort possible que chacun d’entre nous ait perdu de l’argent depuis la semaine dernière, même sans avoir d’actions en bourse. En quoi cette baisse nous concerne-t-elle ?

Le Fonds de Réserve des Retraites, créé par Lionel Jospin en 2001, devait atteindre 150 milliards d’euros. François Fillon avait arrêté le processus et fait ponctionner 2,1 milliards par an à la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES). Début 2020, ce fonds se retrouve avec environ 30 milliards d’euros. 

Depuis 2014, Nouvelle Donne avait proposé depuis longtemps de retirer cet argent des marchés financiers et de l’utiliser pour créer du logement social et accélérer la création de logements dignes pour les personnes à faibles ressources.

Mais…. ces 30 milliards sont restés placés en bourse. Si cela a été profitable, pendant plusieurs années, à cause de la hausse des marchés financiers, il est très vraisemblable qu’une partie de cet argent soit parti en fumée en ce début d’année, comme en 2008.

Combien ? J’ai essayé de demander au Fonds par courriel. Malheureusement, problème technique, ils ne peuvent recevoir les courriels en ce moment…. Je parie sur 5 milliards de pertes….  

Si vous voulez reprendre la main et soutenir tout de suite des mesures  pour la justice sociale, pour le climat, pour la démocratie, soutenez Nouvelle Donne, adhérez à Nouvelle Donne.

Anne Hessel et Pierre Larrouturou, eurodéputé, soutiennent Isabelle Rami et la liste Talence en transition

Anne Hessel, médecin, militante associative et politique.

Pierre Larrouturou, député européen, Rapporteur du Budget pour le Parlement Européen en 2020, engagé pour la construction d’un « Pacte Finance-Climat-Emploi » au niveau européen.

Anne Hessel et Pierre Larrouturou sont les co-présidents d’honneur du parti Nouvelle Donne.

Ils sont également co-auteurs de l’ouvrage « Finance, Climat, Réveillez-vous ! »

« Nous apportons notre large soutien à la liste Talence en Transition parce qu’elle correspond à nos engagements depuis 2017  : une union des citoyens et des forces de gauche autour de l’écologie et des solidarités. Le collectif Talence en transition, riche de sa diversité, a construit de manière collaborative un programme ambitieux et réaliste.

Oui, il faut dès maintenant que les municipalités entrent en transition écologique  ! Il est encore temps de limiter les conséquences du dérèglement climatique si nous prenons les mesures justes et courageuses qui s’imposent aujourd’hui  !

Parce que rien ne se fera sans justice sociale et sans la volonté des citoyens, les deux autres axes du programme de Talence en Transition sont également essentiels : proposer des services publics de qualité accessibles à tou·te·s et permettre une réelle implication des habitant·e·s.

Nous encourageons vivement les Talençaises et les Talençais à reprendre la main et à permettre une alternative écologique et sociale à Talence.

Les 15 et 22 mars, nous appelons à voter pour Isabelle Rami et la liste Talence en Transition. »


L’eurodéputé Pierre Larrouturou soutient Pierre Hurmic et Bordeaux Respire !

Parmi les grandes métropoles françaises, Bordeaux représente un enjeu tout particulier pour ces élections municipales de 2020  :

  • une commune qui n’a pas connu d’alternance politique depuis plus de 70 ans,
  • une commune qui doit faire face à une croissance de sa population et à une pression foncière particulièrement fortes,
  • une commune où les inégalités sociales sont parmi les plus élevées de Gironde,
  • une commune qui doit faire preuve d’une politique ambitieuse pour participer aux combats contre le changement climatique, anticiper les transformations à venir et faire preuve de résilience au profit de toute sa population  !

C’est pourquoi je souhaite la victoire de la liste Bordeaux Respire  ! menée par Pierre Hurmic  :

Pierre Larrouturou, co-fondateur en 2013 de Nouvelle Donne, en est avec Anne Hessel le Président d’honneur depuis 2019. Rapporteur du Budget pour le Parlement européen en 2020, il est très engagé pour la construction d’un « Pacte Finance-Climat-Emploi ».
(Clic sur l’image pour écouter Pierre)

Cette liste a su construire un programme cohérent autour des thèmes fondamentaux que sont les défis environnementaux, socio-économiques et démocratiques. Son équipe a montré qu’il est possible de faire de Bordeaux une ville pour tous qui crée de nouvelles perspectives pour le XXIe siècle.

Cette liste a construit une dynamique tant avec des citoyens non encartés qu’avec une union la plus large possible de partis, dont Nouvelle Donne. Elle a ouvert la voie nécessaire pour les prochaines années. La victoire de Bordeaux Respire  ! ne sera pas seulement celle de citoyens motivés par la volonté de faire de Bordeaux autre chose qu’un terrain de jeux pour promoteurs immobiliers. Ce sera aussi la victoire de toutes celles et tous ceux qui sont animés par la perspective d’une véritable alternance en 2022, alternance possible seulement avec l’union la plus large des forces de gauche solidaires et écologistes.

Dans ce sud-ouest qui m’est si cher, j’espère sincèrement que Bordeaux montrera dès le 22 mars le visage de la seule modernité digne du XXIe siècle, celle d’une gauche écologiste, celle d’une écologie sociale. Pour que les Bordelais respirent  !

J’apporte également mon soutien aux listes de Gironde qui ont su créer cette même dynamique  : « Talence en Transition », « Villenave écologique, solidaire et citoyenne », « Vivons Bègles 2020 » et « Le Tournant écologique et social » à Gradignan.

Pierre Larrouturou, député européen

[Voir aussi le soutien d’Anne Hessel]