Rencontres Nouvelle Donne Gironde

Le Comité local de Gironde se réunira un mercredi par mois de 18h30 à 20h00 à l’Athénée municipal de Bordeaux (place Saint-Christoly). Les prochaines dates pour 2023 sont le 11 janvier, le 22 février, le 22 mars, le 26 avril, le 24 mai et le 14 juin.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer.

Contact  : gironde[at]nouvelledonne.fr

24/05 à 18h30 Rencontre Nouvelle Donne Gironde à l’Athénée municipal de Bordeaux

Nous avons de nouveaux adhérents, un nouveau Bureau national et un ordre du jour conséquent :

  • Présentation du nouveau bureau
  • Préparation de la soirée de présentation de la semaine de quatre jours à 32 heures
  • Organisation du Comité Local Gironde (postes à pourvoir, vie du site internet local…)
  • Point sur la situation politique nationale et locale
  • Etat de nos relations avec les partis NUPES
  • Evenement de rentrée à Paris le 30 Septembre pour les 10 ans de Nouvelle Donne
  • Organisation d’un repas entre nous

Après la soirée avec Railcoop du 26 avril, très appréciée des présents, après l’élection de la nouvelle équipe du Bureau national, mobilisons-nous pour consolider notre groupe local et le rendre plus convivial, plus communicant et plus dynamique.

26/04 à 18h30 Rencontre Nouvelle Donne Gironde à l’Athénée municipal de Bordeaux

Nous vous invitons à participer à la prochaine rencontre du Comité local Nouvelle Donne de Gironde qui se tiendra :

Mercredi 26 avril de 18h30 à 20h30
à l’Athénée municipal de Bordeaux

Au programme de cette soirée :

> présentation et débat autour du projet Railcoop
> réforme des retraites : quelles suites pour la mobilisation contre cette réforme injuste et inutile ?
> préparation de la manif du 1er mai
> la semaine de 4 jours : un projet qui devient à la mode, mais attention aux contrefaçons…
> questions diverses 

Que vous soyez adhérent·e·s, sympathisant·e·s ou simples curieux·ses, nous vous attendons nombreuses et nombreux mercredi soir !

RASSEMBLEMENT SOLIDAIRE 21 MARS : PAS DE PRINTEMPS POUR LES FACHOS A BORDEAUX !   

Avec des habitants, des associations, des collectifs et d’autres partis, Nouvelle Donne Gironde est signataire de cet appel.

Nous, habitant·e·s, citoyen·ne·s, bénévoles, militant·e·s associatifs, syndiqué·e·s ou engagé·e·s dans la vie  publique, appelons à se rassembler le 21 mars 2023 à 18h, Parvis des Droits de l’Homme, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale pour :

  • Soutenir et réclamer justice pour les victimes et les parties civiles lors des procès du 23 mars et 7 avril prochain contre les membres de groupuscules d’extrême droite mis en accusation  
  • Dénoncer les actes de dégradation et les violences commises par ces mêmes groupuscules à Bordeaux depuis des mois et le climat de tension que cela instaure 
  • Interpeller les autorités locales, en particulier le Préfet et le Procureur Général, sur les réponses fermes attendues  

Depuis le mois de juin dernier, plusieurs organisations ont été prises pour cible à Bordeaux par l’extrême droite et ses groupuscules. Les cibles récurrentes sont les associations de soutien aux immigrés et de lutte contre le racisme, les discriminations, le sexisme et la LGBTQIphobie. Près d’une vingtaine d’actes ont été recensés depuis novembre dernier. L’ASTI Bordeaux a été taguée à trois  reprises, SOS Racisme par deux fois, avec des slogans racistes, xénophobes et haineux tout comme  la Cimade, les Hébergeurs Solidaires de Bordeaux, le Boulevard des potes, les mosquées de Pessac et de Saint-Michel. Le Planning familial de la Gironde et l’union locale mérignacaise de la CGT ont également été visées à plusieurs reprises, ainsi que des députés, soit par la dégradation de leur permanence ou l’interruption d’une conférence. Des plaintes ont été déposées à maintes reprises. Ce recensement présenté ici est déjà bien trop long et sûrement non exhaustif.

Le 23 mars prochain, s’ouvrira le procès de huit membres du groupuscule Bordeaux Nationaliste mis  en accusation suite à la violente irruption faite dans la nuit du 24 au 25 juin 2022 dans le quartier Saint-Michel en scandant des chants xénophobes et des propos racistes et en agressant les habitants de ce  quartier populaire et cosmopolite.  

Le 7 avril prochain, s’ouvrira également le procès de plusieurs membres de ces mêmes groupuscules suite aux perturbations et violences commises lors de la marche des fiertés de Bordeaux le 12 juin dernier et aux dégradations volontaires des passages piétons arc-en-ciel installés dans la ville.  

Cette multiplication d’actions « coup de poing » et violentes menées dans l’espace public par une  frange de l’extrême droite agissant masquée et bien souvent de nuit, illustre la véritable nature de ce courant politique : la haine de l’Autre dès lors que cet Autre incarne une différence, y compris de pensée, la violence comme moyen d’actions visant à semer la terreur et à déstabiliser la démocratie.  Pour ces raisons, nous nous rassemblerons pour réaffirmer notre attachement aux valeurs humanistes et de liberté, pour démontrer notre solidarité envers les victimes et interpeller les  pouvoirs publics.

Rendez-vous le 21 mars à 18h au Parvis des Droits de l’Homme et le 23 mars dès 8h au Tribunal de Bordeaux pour l’ouverture du procès.  

Signataires :

Collectif ANTIFARA (antifasciste et antiraciste) de l’agglomération bordelaise  : AC ! Gironde, Association des Tunisiens de France – Aquitaine, ASTI Bordeaux,  ATTAC 33, BEPDH, Boulevard des Potes, La Cimade, CGT’éduc, CLA 33, Collectif AntiCRA Bordeaux, Collectif Bordelais en luttes, Collectif Jaunes, Collectif pour l’égalité des droits – Rive droite, Extinction Rebellion Bordeaux, Espace QG, FIDL 33, FSU 33, Greenpeace Bordeaux, Handi-social, La Clé des ondes, Le Girofard, LDH 33, Les  Hébergeurs solidaires, NousToutes33, Planning Familial, RESF 33, SOS Racisme, Union Juive Française pour la Paix – Aquitaine, Youth For Climate Bordeaux… 

Ensemble !, LFI 33, Nouvelle Donne Gironde, NPA 33, Parti de Gauche 33, Parti socialiste

Evénement Facebook

18/12/2022 Rassemblement à 14h à la Victoire pour la journée internationale des migrants

Dimanche 18 décembre, c’est la Journée internationale des Migrantes et des Migrants.

À Bordeaux, de nombreuses associations et partis politiques vous invitent à un
                        
                                        Rassemblement place de la Victoire à 14h (lien vers le tract)

Votre présence est très importante, au moment

  • où va être adoptée une loi facilitant l’expulsion des logements même très précaires.
  • où des réfugiés présents sur notre sol, qui travaillent depuis longtemps, dont les enfants sont scolarisés sont toujours sans papiers
  • où l’on parle de multiplier les expulsions, alors que c’est matériellement impossible, et moralement indigne
  • où l’on interdit à tant de personnes de travailler, alors qu’elles en ont le désir et la capacité, les obligeant soit à travailler sans être déclarés (parfois sur des chantiers publics…), soit à crever de faim
  • où se multiplient les actes d’agression violente de groupes d’extrême droite, qui se rattachent plus ou moins explicitement à des idéologies xénophobes, racistes, populistes, ou fascistes, voire nazies. Bordeaux n’a pas été épargnée par ce genre de forfait ces derniers temps.

Venez nombreuses et nombreux !

Squat de la gare de la Médoquine : Nouvelle Donne Gironde soutient les familles menacées d’expulsion en plein hiver

Plusieurs familles sans logement, dont 10 enfants scolarisés, installées dans les locaux de l’ancienne gare de la Médoquine à Talence inoccupés depuis une dizaine d’années, sont menacées d’expulsion par la Préfecture. Et ce, sans respect de la « trêve hivernale », sans accompagnement social ni relogement.

Avec d’autres associations, des partis et des élus, Nouvelle Donne est signataire d’un texte de soutien 👈 pour qu’un sursis soit accordé et pour que des solutions de relogement satisfaisantes et durables soient trouvées.

Suite à cette mobilisation, aucun huissier ne s’est présenté le 16 décembre, l’expulsion a été reportée. SNCF Gares et Connexions, propriétaire de la gare de Talence, a préféré suspendre la procédure d’expulsion, laissant le temps aux familles de trouver une solution de relogement.

Articles sur ce sujet :

👉 16/12/2022 Sursis pour les familles menacées d’expulsion de la gare de la Médoquine (rue89bordeaux.com)

👉 07/12/2022 Dix enfants sur le point d’être expulsés d’un squat dans l’ancienne gare de la Médoquine à Talence (rue89bordeaux.com)

Nouvelle Donne Gironde condamne les violences racistes commises à Bordeaux

Beaucoup d’abstentionnistes, et même beaucoup de votants, pensent que leur vote ne sert à rien et ne se transforme pas en action concrète. La réalité nous montre le contraire.

Depuis plusieurs années, et particulièrement ces derniers mois pendant la campagne électorale, le discours raciste de recherche de boucs-émissaires (l’Autre, l’Étranger), toujours responsables de nos problèmes, a envahi l’espace médiatique. Le score réalisé par l’extrême-droite à l’élection présidentielle et l’entrée de 89 députés du Rassemblement National à l’Assemblée nationale ont bien des conséquences immédiates : c’est le passage à l’acte de militants et sympathisants décomplexés qui laissent libre court à leurs pulsions primaires. Une mauvaise nouvelle pour notre démocratie déjà branlante.

Nous condamnons les violences verbales et physiques des groupes d’extrême-droite survenues ces dernières semaines et ces derniers jours à Bordeaux. Nous soutenons les habitants du quartier de Saint-Michel, qui en ont été la cible dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Nous soutenons également toutes les démarches collectives et associatives qui permettront de combattre ces violences et de sanctionner les auteurs et les organisations qui les encouragent dans cette voie.

Avec d’autres partis, associations et collectifs, avec les habitants, nous participerons à la marche du vendredi 1er juillet à 18h00, place Meynard à Saint-Michel.

Venez nombreuses et nombreux pour manifester votre attachement aux valeurs républicaines et humanistes.

👉 Plus d’infos dans ce communiqué publié sur la page Facebook de SOS Racisme Gironde

Nouvelle Donne Gironde a retiré ses candidats et soutient les candidats NUPES

Nouvelle Donne a décidé d’apporter son soutien actif à la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES). Ses candidats titulaires aux législatives se sont retirés au profit des candidats investis par la NUPES. 

Depuis cinq ans, Nouvelle Donne a travaillé sans relâche à l’unité de la gauche écologique et sociale et a suivi cette ligne avec cohérence et détermination à toutes les élections.

Nouvelle Donne salue les efforts qui ont été faits depuis le 10 avril pour que la gauche se présente unie aux législatives. La démarche est sans aucun doute un succès. Le rassemblement du pôle écologiste, du PS, du PCF et de l’Union populaire sous la bannière de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale fait naître l’espoir de changer la donne à l’Assemblée nationale et de permettre une cohabitation au lendemain du 19 juin.

Pour Nouvelle Donne, une victoire aux législatives permettra, après une ère de néolibéralisme désastreused’agir pour la justice sociale et la transformation écologique. Face à l’urgence écologique, sociale et démocratique, il n’est pas envisageable que le président nouvellement réélu conserve sa majorité.

Par conséquent, Nouvelle Donne a retiré ses 60 candidats titulaires et a appelé ses militants et sympathisants à soutenir les candidates et candidats de la NUPES. En Gironde, Nouvelle Donne a retiré 10 candidats qui auraient dû être présents dans 7 circonscriptions sur 12  : Aline Mouquet dans la première circonscription (présidente de Nouvelle Donne), Cyril Mouquet dans la 2ème circonscription, Anne Poulain Romanet et Paul Agius dans la 3ème circonscription, Zélia Génissel dans la 4ème, Cécile Chaunier dans la 6ème, Patrick Garcia et Dominique Badet dans la 8ème, Anne Couvez et Alain Perrier dans la 9ème circonscription.

Si notre parti n’est pas encore un partenaire national pleinement membre de la NUPES, nous agissons déjà sur le terrain pour sa victoire en soutenant les candidats NUPES de Gironde et en participant activement à la campagne dans les circonscriptions.

Les 12 et 19 juin : aucune voix ne doit manquer pour donner à la NUPES une majorité !

Législatives en Gironde : Nouvelle Donne présente ses candidats

Alors que le pouvoir en place, comptant sur les stupeurs successives provoquées par la pandémie et la guerre en Ukraine, utilise la stratégie du choc pour mieux faire passer ses réformes structurelles en faveur d’un monde néolibéral, Nouvelle Donne en Gironde continue de se battre pour une société où on sait que la solidarité est plus efficace, plus solide, plus inventive que le monde de compétition et de concurrence rêvé par la droite.

Les élections législatives sont un moment essentiel de notre vie démocratique : en cas de victoire de la gauche, nos élus Nouvelle Donne pèseront pour que les solutions que nous préconisons soient au cœur de la mandature ( https://www.nouvelledonne.fr/programme-de-nouvelle-donne/ ). En cas de victoire de la droite néolibérale ou conservatrice, elles et ils seront des acteurs déterminés d’une opposition qui plus que jamais devra faire un travail de contre-propositions, mais aussi de vigilance et de lanceurs d’alerte envers nos concitoyens.

Dans tous les cas, les députés Nouvelle Donne ne seront pas des députés godillots : conscients de la nécessité de remettre le pouvoir législatif au cœur de la République, ils seront toujours le rouage indispensable entre le peuple qu’ils représenteront et le pouvoir gouvernemental.

Depuis des années, les adhérents Nouvelle Donne militent, localement et nationalement, pour un rassemblement des gauches et des écologistes afin de donner toutes leurs chances à nos programmes qui convergent pour 80 % de leurs propositions. C’est dans cet état d’esprit que les candidatures Nouvelle Donne de Gironde sont aujourd’hui officialisées : en cas de rassemblement, nous saurons travailler de concert, pour une victoire commune. Les prochains jours détermineront donc la bonne volonté de chacun à rallier ces espoirs portés par plus de 80 % des électeurs de la gauche et des écologistes.

Nous vous présenterons plus en détail nos candidats sur notre site https://nouvelledonne-gironde.fr/. Comme lors des élections précédentes, leurs candidatures ont été validées par un jury de nos adhérents tirés au sort. Ce travail démocratique au sein de Nouvelle Donne se poursuit et d’autres noms émergeront dans les jours à venir. À l’heure actuelle, pour la Gironde, il s’agit de : Cécile Chaunier, Anne Couvez, Aline Mouquet, Anne Romanet, Maria Zei, Paul Agius, Dominique Badet, Patrick Garcia, Cyril Mouquet, Alain Perrier.

Pierre Larrouturou à Bordeaux le 1er décembre

mercredi 1er décembre à partir de 19h30
à l’Athénée municipal de Bordeaux

Climat, emploi, démocratie : Pierre Larrouturou sera présent pour débattre ensemble des propositions de Nouvelle Donne pour 2022, dans le cadre de sa candidature au sein de la Primaire Populaire.

Mais les mesures nécessaires ne pourront être mises en œuvre si la gauche écologiste et sociale est dispersée à l’élection présidentielle comme aux législatives. Pour gagner en 2022, il est nécessaire de créer dès maintenant une dynamique de rassemblement. C’est aussi à cela que travaille Nouvelle Donne, et c’est un point essentiel que nous aborderons le 1er décembre.