MUNICIPALES 2020 : PROPOSITION N° 4

Proposition n°4 : Le Pacte pour la transition, un champ des possibles à exploiter.

La confiance dans le contrat politique qui lie les citoyens et leurs représentants est, on le sait, mis à mal. Nouvelle Donne travaille à cette question et défend un certain nombre de propositions (voir la n°3). La notion de pacte réinvestit le lien entre élus et électeurs.

C’est pourquoi le travail fait par les associations du « Pacte pour la transition » mérite une attention particulière des candidats aux élections municipales. Nouvelle Donne soutient cette initiative et invite les élus à utiliser cet instrument d’une richesse considérable.

Nous tenons à mettre tout particulièrement en exergue les propositions suivantes, sans que ce soit exclusif, bien évidemment, des autres propositions :

#01. Se doter d’une politique ambitieuse d’achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales).

#08. Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau), brunes (sol) et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire.

#09. Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire.

#13. Contribuer à la fin des projets et infrastructures qui augmentent les émissions de gaz à effet de serre et font reculer la biodiversité.

#18. Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

#21. Assurer l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion des personnes en difficulté.

#22. Limiter la place de la publicité dans l’espace public.

#24. Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous.

#27. Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du monde du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique du territoire et à dimension sociale.

#29. Créer une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s’assurer de l’adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.

#32. Adhérer aux monnaies locales complémentaires et citoyennes et les mettre en place dans les services publics de la commune et de ses groupements, dans les budgets participatifs et dans le soutien aux associations.

Les futurs élus s’inspireront aussi utilement des travaux publiés dans l’ouvrage Drawdown de Paul Hawken. Grâce aux études du collectif mené par cet écologiste américain, un certain nombre de solutions destinées à des territoires très différents, mais notamment aux villes : bâtiments autonomes, développement des axes piétonniers, des infrastructures cyclistes, des toits végétalisés, des éclairages aux DEL, des pompes à chaleur, des vitrages intelligents…

Il n’y aura pas de transition environnementale sans démocratie. Des débats larges et continus sont nécessaires pour décider collectivement des projets de transition énergétique si nous voulons les voir appliquer non seulement rapidement, mais aussi correctement.